http://www.wikio.fr

mardi 4 mars 2014

Vient de paraître : Voyage au Centre de la Terre, l'édition de William Butcher


Voyage au Centre de la Terre, dont on célèbre cette année les 150 ans de la première édition, occupe une position unique dans la productian romanesque de Jules Verne. Ses ventes et sa renommée le placent, quasiment depuis la première publication, parmi les romans les plus populaires du siècle. Pourtant, cet ouvrage restait jusqu'ici relativement mal connu. Il n'existait aucune édition critique, à plus forte raison aucune édition annotée, du moins en français. Mais ce grand vide est désormais comblé grâce à cette nouvelle édition de William Butcher. Comme il l'avait déjà fait pour Le Tour du Monde en 80 Jours (voir ICI), le vernien nous invite, au travers d'une préface remarquable, de plusieurs notices et de plus de 250 notes explicatives, à découvrir les multiples aspects méconnus de ce roman, depuis sa genèse jusqu'à ses différentes éditions. Une belle invitation au voyage, peut-être pas au centre de la terre, mais à coup sûr au centre du roman. C'est au format poche, dans la collection Folio Classique de Gallimard, et on peut le commander ICI.


dimanche 23 février 2014

Paris : deux nouveaux spectacles d'après Jules Verne


A partir de dimanche prochain, Mady Mantelin, comédienne, metteur en scène et fondatrice du Théâtre à Deux Voix, proposera trois soirs par semaine et en alternance, deux lectures-spectacles conçues par elle-même et inspirées d'oeuvres de Jules Verne : « Nemo, individualiste passionné », et Le Château des Carpathes. La rencontre proposée au public se fait à partir d'une recherche littéraire réalisée par l'actrice. Sa prestation originale n'est pas de raconter, mais de délivrer en un spectacle vivant, le texte même de Jules Verne, sa puissance de rêve, sa force littéraire et poétique. Ce sera au théâtre de la Vieille Grille, Paris 5e, du 23 février jusqu'au 2 avril. Plus d'infos ICI.


mercredi 19 février 2014

Amiens : inauguration de la tombe restaurée de Jules Verne


Après quelques semaines de travaux en fin d’année, la tombe de Jules Verne, au cimetière de la Madeleine à Amiens, a été inaugurée ce mercredi 19 février, en présence de nombreuses personnalités, dont Jean Verne (photo ci-dessus) arrière-petit-fils de l’écrivain. Voir l'article dans Le Courrier Picard.fr. et la vidéo sur France 3 Picardie.
Photo : Le Courrier Picard.fr


Jules Verne est désormais sur le site officiel de la France

Lancé officiellement en 2010, France.fr se veut le site de référence sur la France pour le grand public international. Il informe et fait la promotion de notre pays en proposant aux internautes une expérience éditoriale immersive au travers de trois grandes catégories de contenu : le tourisme, le dynamisme économique (sic) et la culture. Il se décline en outre en six langues : français, anglais, allemand, espagnol, italien et portugais. Il contient également une rubrique « Hommes et femmes d'exception », au sein de laquelle, reconnaissance suprême, Jules Verne vient de faire son entrée (voir ICI). Ce n'est pas encore le Panthéon mais on s'en rapproche. Par contre, la notice qui lui est consacrée semble bien mince. Quant à la légende de la photo portrait, elle paraît pour le moins approximative... Sauf erreur de ma part, cette photo a été prise en 1892. Peut-on dire dans ce cas que 13 ans avant la mort, c'est « peu de temps » avant la mort ?


Cartonnage Hetzel : un exemplaire du Tour du Monde en 80 jours inconnu des bibliographes

Voici un cartonnage Hetzel qui sera vendu aux enchères dimanche prochain 23 février à Marseille, et qui pourrait bien faire l'objet de toutes les convoitises. L'expert estime sa valeur entre 1.000 et 1.500 €, mais cela semble peu en considération de son infinie rareté. Il semble même que ce type de reliure pour le Tour du Monde en 80 Jours soit totalement inconnu des bibliographes verniens. Il n'est pas même répertorié dans l'ouvrage pourtant très complet de Philippe Jauzac (Jules Verne, Hetzel et les cartonnages illustrés – Les Editions de l'Amateur, 2005). Il s'agirait d'un cartonnage d'essai de 1873 (plus d'informations sur cette vente ICI).


lundi 17 février 2014

Vient de paraître : La Science romanesque de Jules Verne

Après Le Dictionnaire des Voyages Extraordinaires (tome II), par Claude Lengrand, Les Ciseaux de Jules Verne par Volker Dehs, Jules Verne et le Musée des Familles, par Jean-Louis Mongin, voici le quatrième volume de la collection "Le Magasin du Club Verne". Intitulé La Science Romanesque de Jules Verne, il est l'oeuvre du vernien Daniel Compère. Issu de travaux menés depuis une trentaine d’années,  il propose "une relecture passionnante d’un maître en science de la fiction".  Cet ouvrage broché de 178 pages est disponible chez Encrage Edition.


vendredi 14 février 2014

Adieu Claude Elouard

Claude Elouard en novembre 2012,
lors de l'exposition Les Mondes de Jules Verne,
à la médiathèque de Le Loroux-Bottereau
On vient seulement de l'apprendre, mais la triste nouvelle est malheureusement confirmée : Claude Elouard est décédé le 29 janvier dernier à l'âge de 70 ans. Il résidait à Basse-Goulaine, dans les environs de Nantes, et il était l'un des plus grands collectionneurs français de livres, de BD et de toutes sortes d'objets se rapportant à Jules Verne. Une collection qu'il partageait régulièrement avec le public lors d'expositions (comme ci-dessus en 2012 ou ci-dessous en 2009). Il était également bien connu des magazines de collectionneurs, qui faisaient régulièrement appel à ses connaissances dès qu'ils consacraient un article au thème « Jules Verne ». Pas seulement les magazines de collectionneurs, d'ailleurs, puisqu'il signait tout récemment un article dans le tout dernier numéro de Planète Jules Verne. A titre personnel, il était devenu un ami et il me manquera beaucoup. Nous correspondions souvent et il reste à l'origine de bon nombre d'articles parus sur ce blog, que ce soit ICI, ICI, ou par exemple. Que son épouse et ses proches soient assurés de notre compassion et de notre soutien dans cette dure épreuve. Adieu Claude. Ta cordialité et ta gentillesse resteront à jamais dans notre mémoire.

jeudi 13 février 2014

Parution du Bulletin de la Société Jules Verne

Ce nouveau numéro, daté de décembre 2013, parachève dans sa première partie le dossier consacré au 150e anniversaire de la parution de Cinq Semaines en Ballon, ouvert dans les deux précédentes parutions : Jean-Yves Paumier y explore les blancs de la cartographie africaine que Jules Verne a remplis avec son imagination ; Alexandre Tarrieu identifie les 129 explorateurs énumérés dans le premier chapitre du roman, tandis que Philippe Burgaud établit la mince filmographie de ce tout premier Voyage Extraordinaire. Fin du dossier. La deuxième partie de ce numéro 184 revêt par contre un aspect plus musical puisqu'elle est consacrée au deuxième recueil de chansons d'Aristide Hignard, un document quasi introuvable, paru lui aussi en 1863, et dont un fac-similé est pour la première fois reproduit  dans la revue. Par ailleurs, et toujours au rayon musique, Henri Levanneur se demande s'il n'a pas retrouvé l'orgue du Capitaine Nemo. Ensuite, Jacques Pezeu-Massabuau nous emmène au Japon, afin d'en analyser l'image qui s'en dessine dans Le Tour du Monde en 80 jours, tandis que Piero Gondolo della Riva apporte de nombreuses informations sur un petit roman d'anticipation paru en 1878. La troisième partie enfin - ce numéro compte 85 pages -, est également fort intéressante puisqu'elle révèle plusieurs documents et témoignages amiénois, passés inaperçus auprès des biographes, et qui révèlent pourtant quelques anecdotes de « Jules Verne dans l'intimité ».

PS : Le Bulletin de la Société Jules Verne (BSJV) est en principe réservé aux membres de la Société Jules Verne. Toutefois, il est également en vente au numéro à la Librairie Vauban, 20 rue de Longwy à Lexy (54) ; à la Librairie des Alpes, 6 rue de Seine, Paris 6e ; ou encore par correspondance en adressant votre commande à l'adresse suivante : jean-yves.paumier@m4x.org.


mardi 21 janvier 2014

Nantes : un cycle de quatre conférences gratuites sur Jules Verne

Les Nantais ont beaucoup de chance ! A partir d'aujourd'hui 22 janvier, ils vont pouvoir assister gratuitement, chaque mercredi soir et durant quatre semaines consécutives, à une conférence sur Jules Verne donnée par le Vernien Jean-Yves Paumier. Ce sera à l'Université Permanente de Nantes, amphi Kernéïs. Voici le programme (les textes sont de Jean-Yves Paumier) :

Mercredi 22 janvier : Pour un ballon d'essai, ce fut un coup de maître Hetzel ! La genèse du premier Voyage extraordinaire.

 

Publiée il y a cent cinquante ans, la première œuvre d’une si longue série ne peut être le fruit du hasard. C’est avant tout à lui-même que Jules Verne doit sa vocation littéraire. Il fallait la ténacité d’un Breton pour rompre avec un avenir si bien préparé. Le giron familial constituait un cadre rassurant et solidaire. L’étude d’avoué de son père offrait un fauteuil, un métier et un avenir matériel assuré. La ville de Nantes était de nature à favoriser ce goût de la mer et de la navigation qu’elle avait elle-même contribué à créer. Mais Jules savait que Nantes accorde ses faveurs à ceux qui osent, qui vont, qui entreprennent, en souvenir de la devise de la ville datant du XIVe siècle, Favet Neptunus Eunti. Le ballon et l’Afrique figuraient bien en germe dans l’itinéraire du jeune Verne. La révélation vint alors avec la rencontre d’un éditeur avisé. La composition de ce voyage de cinq semaines va ainsi donner le ton de toute une œuvre avant d’inspirer quelques successeurs.

Mercredi 29 janvier : Jules Verne et la mer. « Là est la suprême tranquillité ».

 

Jules Verne a reconnu que son enfance nantaise lui avait insufflé le goût de l’aventure et un irrésistible attrait pour la navigation. Amoureux de la mer, il n’a pas résisté à son appel. La confession d’Olivier Sinclair dans Le Rayon vert (1882) est un peu la sienne : « Je ne peux voir partir un navire, vaisseau de guerre, bâtiment de commerce ou simple chaloupe de pêche, sans que tout mon être ne s’embarque à son bord ! Je pense que j’étais fait pour être marin, et si cette carrière n’a pas été la mienne depuis mon enfance, je le regrette chaque jour ! » La plupart de ses voyages seront maritimes, sur des navires de ligne ou sur ses propres voiliers. Pas étonnant donc que ses romans soient largement maritimes. Il n’en est guère sans navires et sans îles. « La mer est tout ! » vient  nous dire le capitaine Nemo, alias Jules Verne.

Mercredi 5 février : Jules Verne au cirque. « Riez, mon garçon, riez et chantez tant qu’il vous plaira ! »

 

La passion de Jules Verne pour le théâtre est bien connue. Ses premières œuvres furent en effet des pièces et des opéras comiques dont certains connurent un succès d’estime. Et ce sont les adaptations théâtrales de ses romans les plus populaires qui lui apportèrent une certaine aisance financière. À l’inverse, sa passion pour le cirque est, elle, largement méconnue. S’il appréciait ce genre de spectacle, évoqué ici ou là dans divers romans, il fut un acteur majeur de la réalisation à Amiens de l’un des premiers cirques d’hiver de France, et dont il prononça le discours d’inauguration en 1889. Enfin, il a fait du cirque le thème central de l’un de ses romans, César Cascabel (1890). La pantomime qu’il imagine, à partir d’un artiste qu’il avait applaudi, a été transformée en grand spectacle par un cirque bien réel, et qu’il applaudit en retour. On ne sait plus ici qui, de la réalité ou de la fiction, précède l’autre !

Mercredi 12 février : Éléphantesque, mon cher Verne ! « Tout ce qui est dans la limite du possible doit être et sera accompli ».

 

Le ton est donné, toute la magie de Jules Verne est contenue dans cette maxime. Voyages extraordinaires et géniales anticipations ravissent ses lecteurs et inspirent, pour longtemps encore, nombre d’aventuriers et de créateurs animés par cette énergie mystérieuse qui les transforme en capitaine Nemo ou quelques autres héros. Qui donc n’a tenu à évoquer ces machines et inventions, reflets d’un monde savant et conquérant, mais dont la destruction systématique vient rappeler qu’il y a loin du monde rêvé au futur qui vient. Tous les modes de transport sont utilisés par les héros de Jules Verne : à pied, à cheval et en voiture… sur et sous l’eau, dans les airs… Même la brouette à voiles ! Alors quel était le moyen de transport préféré de notre ami Jules ? Le sous-marin ou l’éléphant ?

NB : les illustrations ci-dessus, la première de Edouard Riou et les trois suivantes de Léon Benett, ont été numérisées par René Paul, et empruntées au site Zvi Har’El’s Jules Verne Collection, The illustrated Jules Verne.


vendredi 17 janvier 2014

La Société Hispanique Jules Verne publie un numéro spécial de Mundo Verne sur le Congrès de Barcelone


Ce nouveau numéro de la revue Mundo Verne est entièrement consacré au premier Congrès International Vernien organisé à Barcelone par cette même société en septembre 2013. Il contient la reproduction d'articles publiés dans la presse espagnole durant l'évènement, des articles compte-rendu de Nicolás Moragues, Javier Rodríguez Coria, et Eduardo Rolland, ainsi qu'un album photo-souvenir de plus de 30 pages. On peut se le procurer par le site de la SHJV : www.shjv.org.

De l'Epouvante à l'Aeromobil : Jules Verne avait encore raison

Dans la série « Jules Verne avait (encore) raison », voici l'Aeromobil. A l'instar de l'Epouvante, son ancêtre imaginée par notre cher écrivain, l'Aeromobil est une voiture volante. Elle mesure 6 m de long, pèse moins d'une demi-tonne, et peut parcourir jusqu'à 700 km à une vitesse de 160 km/h au sol ou de 200 km/h en vol. Elle n'a qu'un seul défaut par rapport à celle de Jules Verne, elle n'est pas (encore) submersible !


Son concepteur d'aujourd'hui, l'ingénieur slovaque Stefan Klein – qui ne se prend pas du tout pour le Maître du Monde, rassurez-vous -, travaille depuis plus de 20 ans à la réalisation de ce projet. Aujourd'hui, son rêve est devenu réalité puisque ce véhicule biplace, conçu et développé dans ses ateliers, vient de brillamment passer ses premiers tests (voir la vidéo). Il attend désormais son agrément pour être commercialisé à partir de 2015, soit tout juste deux siècles (à un an près) après l'Epouvante. Tout ce que Jules Verne a été capable d'imaginer, d'autres hommes seront capables de le réaliser...

jeudi 16 janvier 2014

Nantes : une nouvelle exposition au Musée Jules Verne


A partir de samedi prochain, 18 janvier, et jusqu'au 6 avril, aura lieu au Musée Jules Verne de Nantes une exposition autour du travail de Nicolas Fructus, en particulier autour de ses illustrations pour le beau livre Un an dans les airs, publié aux éditions Mnémos. 37 illustrations seront présentées, 2 livres d’esquisses, des objets d’époque (châssis bois, plaques de verre, ambrotypes), les cartes de visite (vraies et fausses) utilisées pour les personnages, un montage vidéo pour expliciter les techniques traditionnelles et numériques utilisées, etc. Plusieurs temps forts rythmeront également cette exposition : une rencontre avec Nicolas Fructus et les auteurs d’Un an dans les airs, demain 17 janvier (au 10 place des Garennes), une visite guidée de l'expo avec Nicolas Fructus le 2 mars, et un atelier pour les 8-12 ans autour de la réalisation d’un carnet de bord le 4 mars. Plus d'infos sur le site du musée.

mercredi 15 janvier 2014

Jules Verne en BD : parution du tome 3 des Enfants du Capitaine Grant (par Alexis Nesme)


Leur navire tombé aux mains des pirates en Australie, la situation semble désespérée pour les hommes du Duncan. Alors que l'espoir s'amoindrit de retrouver le capitaine Grant, un indice laisse à penser que celui-ci se trouve plus près qu'ils ne l'imaginaient. Le brillant Paganel est formel : leur homme se trouve en Nouvelle-Zélande. Hasard ? Peu importe, le cap est fixé, droit vers l'aventure... Ce nouvel album (15 janvier 2014), le troisième et dernier de la série, est signé Alexis Nesme et édité chez Delcourt. Il est disponible ICI.

mardi 14 janvier 2014

Pologne : trois nouvelles vignettes pour Jules Verne

La Société Jules Verne de Pologne (PTJV) vient à son tour d'éditer trois nouvelles vignettes. L'une pour commémorer les 150 ans de Cinq Semaines en Ballon, l'autre pour les 140 ans de la parution de L'Ile Mystérieuse, et la troisième pour les 185 ans de la naissance de Jules Verne. Ces vignettes ont été dessinées par Krzysztof Czubaszka, Président de la PTJV, et elles sont émises par la poste polonaise. Il ne s'agit pas de timbres à proprement parler, néanmoins il semble qu'elles puissent être utilisées pour certains affranchissements. Elles sont vendues au prix de 1,60 zloty (soit environ 0,25 €) et on peut se les procurer en envoyant sa commande à l'adresse suivante : a.zydorczak@ptjv.pl.

lundi 13 janvier 2014

Nouveau : le Tour du Monde en 80 jours de William Butcher au format Kindle

Parue en version papier chez Gallimard en 2009, l'édition du Tour du Monde en 80 jours par le Vernien William Butcher vient tout juste de sortir au format Kindle. Cette édition spéciale, précédée d'une préface d'une vingtaine de pages et augmentée à la fois d'une chronologie, d'une notice de 22 pages, de plus de 200 notes explicatives et d'un index, montre combien ce roman, qui fait partie du patrimoine littéraire mondial, était mal connu jusqu'ici. Sa genèse, son brouillon et sa mise au net, ses diverses éditions, l'origine des noms propres dans ses pages, voire sa paternité, tout est élucidé, expliqué et décrypté. Franchement, si vous voulez vraiment tout savoir sur ce grand classique, sans doute le plus populaire de tous les temps, n'hésitez pas, vous irez de découvertes en découvertes. Cette édition numérique peut être téléchargée ICI.

PS : il n'est pas absolument nécessaire de posséder une liseuse Kindle pour lire cette édition. Il suffit de télécharger l'une des applications de lecture Kindle gratuite proposée par Amazon ICI.

samedi 11 janvier 2014

Nouveau dans Verniana : Vérités et contre-vérités dans Les Aventures de Trois Russes et de Trois Anglais dans l'Afrique Australe

La célébration du tricentenaire de la naissance de l'astronome La Caille (1713–1762), premier géodésien à avoir mesuré un arc de méridien en Afrique Australe, est l'occasion pour Jacques Crovisier (astronome à l'Observatoire de Paris et auteur du blog L'Astronomie de Jules Verne) de revenir sur les Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l'Afrique Australe. Un roman « scientifique, mais pas trop » comme disait Jules Verne, mais qui, il est vrai, reste quelque peu boudé par les lecteurs d'aujourd'hui. Il n'en demeure pas moins à mon point de vue un véritable roman d'aventure, doublé d'une superbe ode à l'amitié. Mais qui étaient donc ces fameux trois russes et trois anglais ? Ces personnages ont-ils réellement existé ? Y avait-il réellement une erreur dans la table de logarithmes de Palander ? Et surtout, la mesure faite par les héros de Jules Verne était-elle vraisemblable ? Autant de questions auxquelles Jacques Crovisier répond de fort belle manière dans cet article des plus intéressants paru dans le dernier numéro de Verniana. N'en déplaise à Wikipédia, Jacques Crovisier démontre une fois de plus qu'il mérite le titre de Vernien.


vendredi 10 janvier 2014

France : Jules Verne et le magicien


Pour son nouveau spectacle, intitulé Retro Temporis, l'illusionniste Dani Lary, fait voyager son auditoire « dans l'univers extraordinaire de Jules Verne ». On se situe plus dans le style « steampunk » que dans l'univers vernien proprement dit, mais Jules Verne est néanmoins bien présent puisqu'il est le narrateur de l’histoire. L’idée de départ est qu’il a oublié d’éditer un de ses livres, intitulé « Rétro Temporis ». Le public va ainsi découvrir son contenu magique au travers de 40 numéros de grande illusion. Un spectacle grandiose, actuellement en tournée sur toute la France, et au Palais de Sports de Paris les 8 et 9 mars prochains.

jeudi 9 janvier 2014

Allemagne : un Vernien à la Une...

Article paru dans le Wilhemshavener Zeitung du 4 janvier 2014,
à l'occasion  de la visite en Allemagne du Saint-Michel II en juin prochain,
évènement coorganisé par Bernhard Krauth (photo),
Président du Club Jules Verne d'Allemagne.

Bon, d'accord, il n'est pas tout à fait à la Une, mais peu s'en faut. Ce Vernien, dûment authentifié comme tel par Wikipédia, c'est Bernhard Krauth (alias « Captain Grant » pour les intimes). Un Vernien de longue date, membre de la Société Jules Verne, auteur de plusieurs articles dans le BSJV et dans la Revue Jules Verne, grand spécialiste des illustrations qui ornaient les éditions originales Hetzel, et qui ne compte pas son temps ni ses efforts pour entretenir la mémoire de notre grand écrivain dans son pays. Il est également Président du Club Jules Verne d'Allemagne et - c'est ce qui lui vaut cet article publié dans le Journal de Wilhemshaven du 4 janvier dernier -, coorganisateur du voyage que va faire le Saint-Michel II en Allemagne en juin prochain, sur les traces de son ainé, le Saint-Michel III. Un grand merci de la part de Jules Verne et un grand bravo de la part de tous ses amis !

PS : c'est l'occasion de rappeler que, pour financer la visite du Saint-Michel II (car tout a un coût !), Bernhard et le Club Jules Verne éditent une vignette (image ci-contre) dont la totalité des recettes sera affectée à ce financement (voir ICI). Si vous souhaitez en acquérir vous aussi (2 € l'unité), vous pouvez prendre contact avec Bernhard (même en français) à l'adresse suivante : jvc@jules-verne-club.de

mercredi 8 janvier 2014

USA : bientôt une reconstitution du bureau de Jules Verne à Washington

Un projet de création d'un imposant musée de la science-fiction est actuellement en cours à Washington. Si tout va bien, son ouverture est prévue pour 2017. Il abritera sur 3000 m2 sept sections abordant un domaine particulier de la SF. On pourra notamment y voir des alliens et de multiples bestioles sorties de l'imagination des auteurs ; des reconstitutions de toutes sortes de machines improbables, telle la machine à voyager dans le le temps de H.G. Wells, un modèle 1:10 du Nautilus, un tripode de la Guerre des Mondes, un robot taille réelle tout droit sorti de la série Fondation d'Asimov ou encore une maquette 1:1.000.000 du Thistledown, de la série Éon par Greg Bear. Une aile du musée serait également consacrée aux hypothèses et recherches scientifiques ayant inspiré les oeuvres de Philip K. Dick, Larry Niven, etc., tandis qu'une autre sera réservée aux projections de films, aux discussions en temps réel sur les réseaux, aux collations, etc. Enfin, le projet prévoit également une Galerie des créateurs, dans laquelle on trouvera notamment "The Jules Verne's Home Study", c'est-à-dire une reconstitution de l'espace de travail de Jules Verne, dans sa maison d'Amiens. Il est également possible de participer financièrement à la création de ce musée en faisant un don ICI.

mardi 7 janvier 2014

Amiens : le Centre International Jules Verne déménage


A partir du 1er février prochain, le Centre International Jules Verne va quitter ses actuels locaux de la rue Duthoit, à Amiens, pour emménager au 70 de la rue des Jacobins (photo ci-dessus). 182 m² sur un seul plateau permettront de proposer un point de rencontres, une sélection d'ouvrages en vente, des manifestations, des ateliers et des projections. Nouveau président, nouveau logo, nouveau site internet, nouveaux locaux... le CIJV est décidément en pleine mutation !

vendredi 3 janvier 2014

Nouveau dans Verniana : Jules Verne, un archétype populaire (par J-M Margot)

Aujourd'hui, il y a deux Jules Verne : l'un est le célèbre écrivain dont les œuvres figurent dans des collections littéraires prestigieuses, comme La Pléiade et qui, selon l'Index Translationum de l'UNESCO, est un des écrivains les plus traduits au monde. L'autre Jules Verne est une icône, un archétype synonyme d'aventure, de découvertes, d’explorations, de risques et de dangers. Pourquoi et comment cette scission s’est-elle produite ? Ce nouvel article de Jean-Michel Margot (Vice-président de la Société Jules Verne nord-américaine) tente de répondre à cette question, en montrant comment ces deux mots de cinq lettres chacun, « Jules Verne » sont devenus une expression populaire synonyme à la fois de modernité et d’aventure, d’action et de risques. Lire son article dans Verniana n° 6...

mercredi 1 janvier 2014

dimanche 17 novembre 2013

Slovaquie : une superbe exposition sur Jules Verne à Bratislava

20.000 Lieues sous les Mers

La Maison à Vapeur

Le Tour du Monde en 80 jours
 Cinq semaines en ballon

Maître du Monde

Jules Verne chez lui

Cette exposition remarquable des mondes de Jules Verne a été inaugurée samedi 16 novembre et elle durera jusqu'au 15 décembre prochain, dans le centre commercial Shopping Palace Zlaté Piesky de Brastilava. En outre, une lecture publique de morceaux choisis des romans exposés sera offerte chaque samedi. On a hâte que cette belle expo arrive en France.

dimanche 10 novembre 2013

Nantes : sortie de Planète Jules Verne # 2 (avec un texte inédit de Jules Verne !)


Paru lors des Utopiales 2013, le deuxième numéro de la revue annuelle « Planète Jules Verne » est désormais disponible. Ce nouvel opus de quelque 170 pages est plus particulièrement consacré à l'écologie dans l'oeuvre de Jules Verne, très présente comme on le sait, même s'il n'en prononce jamais le nom. Un deuxième numéro auquel ont bien évidemment participé de nombreux verniens, notamment Agnès Marcetteau, Laurence Sudret, Colette Le Lay, Jean-Yves Paumier, Volker Dehs, Xavier Noël, Claude Elouard... mais aussi de nombreuses personnalités du monde des arts, de la littérature et de la philosophie. Un nouveau numéro, enfin, dans lequel on a la chance de découvrir un texte inédit de Jules Verne, présenté par Volker Dehs et provenant de la Bibliothèque municipale de Nantes. La preuve que notre grand auteur est encore loin de nous avoir révélé tous ses secrets et de nous avoir livré tous ses trésors.

Sommaire complet :



Ce numéro, édité par les Editions Coiffard à Nantes, peut être commandé en ligne, par exemple ICI.

Pour mémoire : Planète Jules Verne # 1.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...